ETUDES ET PUBLICATIONS

Depuis sa création en 2008, l’OMECA  a conduit de nombreuses études.

Voici les plus récentes :

 

EDEC Numérique 2019 – La transition numérique dans la branche des experts comptables et des commissaires aux comptes

En 2017, la DGEFP a engagé des travaux avec les branches professionnelles les plus impactées par la transition numérique et en a fait une de ses priorités transversales.

Dans ce contexte la branche des experts comptables s’est mobilisée pour réfléchir sur les évolutions à venir et envisager des plans d’actions.

Cette initiative s’est inscrite dans le cadre d’un EDEC sur la transition numérique.

EDEC Numérique 2019

 

 

> Baromètre OMECA – AGEFOS PME – IPSOS sur l’activité, l’emploi et la formation professionnelle au sein des cabinets d’expertise comptable et de commissariat aux comptes

Ce baromètre interroge tous les semestres les cabinets sur leurs perspectives d’activité et de recrutement. Par ailleurs, les différentes vagues de cette étude permettent également d’apporter un éclairage particulier sur des thématiques relatives à l’actualité de la formation professionnelle.

Les dernières parutions de ce baromètre datent de juillet 2019 (Vague 9), juin 2018 (vague 8) et janvier 2017 (vague 7). Vous pouvez les consulter en suivant les liens ci-dessous.

Le baromètre 2021 est en cours d’élaboration.

Baromètre Vague 9 Juillet 2019

Baromètre Vague 8 Juin 2018

Baromètre Vague 7 Janvier.2017

 

 

> Étude sur l’égalité professionnelle entre hommes et femmes dans la branche des experts comptables et des commissaires aux comptes

Au-delà des obligations, l’égalité homme-femme est un outil dynamique de GRH qui apporte tant aux salariés qu’aux entreprises. Facteur de performance sociale, la branche souhaite mettre en place les conditions de « justice sociale » au sein de ses métiers, mais aussi favoriser la motivation et la mobilisation de l’ensemble des équipes. Les partenaires sociaux ont donc engagé cette étude dans l’objectif de réaliser :

  • Une mesure quantitative fiable des éventuelles différences entre hommes et femmes en termes de recrutement, de responsabilité, de rémunération, de conditions de travail, d’accès à la formation, etc. ;
  • Une perception plus qualitative de la problématique, des freins à l’égalité et des leviers pour réduire les différences ;
  • Des recommandations aux partenaires sociaux sur le contenu de l’accord et du plan d’actions.

Cette étude a donné lieu le 4 janvier 2013 à la signature d’un accord sur l’égalité professionnelle.

Cliquer ici pour télécharger l’étude.